skip to Main Content

Quand l’impossible devient “POSSIBLE” (la marche sur le feu)

J’ai testé pour vous la marche sur des braises et je me réjouis de partager avec vous cette expérience unique. Oui, C’EST POSSIBLE, nous pouvons tous le faire avec l’assistance des personnes expérimentées.

Glowing Hot Embers

Imaginez vous un instant  marcher sur des braises ardentes! Certains d’entre vous éprouveront une grande frayeur et c’est tout à fait normal!

J’ai eu la chance de participer à une journée de séminaire de l’école de coaching BAO Group organisée par ma collègue et amie Daniëlle De Wilde, cofondatrice de la même école. Nous étions une vingtaine de participants aux sentiments mélangés entre l’enthousiasme et la peur.

Le rituel du feu pratiqué par Daniëlle accompagnée par deux maitres du feu (pour garantir la sécurité des participants) s’inspire des rituels de passages des chamans amérindiens. Il s’inscrit dans un ensemble d’épreuves préparatoires qui nous ont progressivement mis en confiance.

Ce que la marche sur le feu peut vous apporter!

  marche Norbert sur le feu

Nous rencontrons tous dans nos vies des situations angoissantes et nous n’osons pas faire tel choix ou telle chose qui serait bénéfique pour nous. Nous nous limitons souvent et nous nous cherchons des excuses pour justifier nos peurs.

Le feu nous met face à nos craintes et aux nombreux blocages présents dans nos vies.

Face au feu, nous ne pouvons pas tricher. Nous devons nous concentrer et marcher d’un pas déterminé et constant.

Une fois lancé, on ne revient pas en arrière, il faut alors aller jusqu’au bout.

C’est un test de confiance en soi et une possibilité extraordinaire d’augmenter cette confiance.

Cette expérience est aussi riche de rencontres avec des gens qui partagent le même besoin de dépasser leurs propres limites. Chaque participant choisit un compagnon qui l’assistera tout au long des différentes épreuves. Des chants et des encouragements d’autres participants permettent d’oser en nous donnant une énergie supplémentaire!

Ce fut pour moi, une rencontre insolite avec Christian, un futur coach passionné avec lequel j’ai partagé 3h de covoiturage.

Ce fut aussi des échanges riches en valeurs humaines avec Anne dont nous nous découvrirons la même détermination dans la vie.

J’ai pu admirer un jeune garçon de 12 ans qui souhaitait célébrer son passage de l’enfance à l’adolescence.

Enfin, j’ai pour avoir une touche rwandaise, j’ai pu inviter une future coach rwandaise Alice AKANA qui a surmonté sa peur avec un courage remarquable! Alice marche sur le feu

Que dit la science à propos de la marche sur le feu?

  • Une pratique ancestrale

Depuis l’aube des temps, les chamans et les religions ont utilisé la marche sur le feu pour prouver la supériorité de l’esprit sur la matière. On la retrouve dans des pratiques immémoriales chez les hindous. C’était également un des grands rituels de chaque année chez les romains, les gaulois, les amérindiens et les celtes. Aujourd’hui, c’est toujours une pratique courante en Polynésie, en Indonésie et ailleurs.

  • L’approche scientifique 

Le charbon n’est pas un bon conducteur de chaleur

Contrairement aux courants mystiques des religions et sectes qui ont souvent voulu mettre en avant la supériorité de certains êtres, la marche sur le feu s’explique simplement.

Si nous devions marcher sur une plaque de métal brulante entre 500 et 1000 degrés, sans aucun doute, un seul contact avec le métal arracherait tout simplement la peau du pied. En effet, le métal chauffe très rapidement.

Pour le charbon et la cendre qui recouvre les braises, ils ne sont pas de bons conducteurs de chaleur.

La peau au contact du charbon a tendance à refroidir l’extérieure du charbon plus rapidement. (Certains l’expliquent par la quantité d’eau dans notre corps, la solidité de la plante du pied et la capacité du corps à redistribuer la chaleur).

Le charbon est très chaud entre 530 et 1000 degrés mais il transmet sa chaleur lentement aux autres matériaux. Il peut les bruler quand le contact se fait plus longtemps.

C’est donc la combinaison d’un transmetteur lent de la chaleur et la vitesse constante du marcheur qui font qu’il ne se brule pas les pieds.

La dispersion des braises sur le sol

marche sur le feu

Un autre élément important qui permet d’éviter les brulures, c’est rôle des maitres du feu! Ils doivent aplatir la surface de marche pour permettre un passage rapide avec un pas décidé.

Lorsque toutes les précautions ont été prises, ii se peut encore que certains participants aient des brulures superficielles ou des ampoules.

Sur cette surface plus ou moins plate, il ne faut pas courir!  Ce serait dangereux pour le pied qui aurait tendance à s’enfoncer verticalement.

La marche sur le feu est donc POSSIBLE pour toute personne à condition de  prendre toutes les précautions nécessaires!

Grâce à cette expérience, vous pouvez savourer la joie qui survient après avoir surmonté vos peurs et profiter d’un esprit de camaraderie qui donne une énergie débordante.

Alors, pensez-vous que vous pourriez marcher sur les braises? Je vous invite à me laisser en dessous de cet article vos angoisses ou votre enthousiasme face au feuClignement d'œil

Cet article comporte 18 commentaires
    1. Bonjour Selmane, oui, c’est un vrai test de confiance en soi! Le courage, il en faut car il faut surmonter sa peur mais la présence des autres et l’accompagnement des encadreurs aident beaucoup!

  1. La marche du feu est une cérémonie, un rite de passage, choses que la société moderne a un peu perverti. Je suis super enthousiaste de partager cette technologie de sacré, transmise par les Anciens.Merci à toi, Norbert, tu es un homme de courage : de coeur. Si d’autres personnes veulent vivre l’expérience, le 21 décembre c’est possible.

  2. Bonjour Norbert,
    Avant même que je lise cet article, j’ai eu l’horreur d’entendre que vous avez osé marcher pieds nus sur des braises! Je me suis dit quelle folie! Ainsi pour vous dire que de ma part, c’est impossible et impensable de faire des choses pareilles. C’est trop oser, c’est tenter le diable de dire que j’y vais et le faire ça ne me fera rien.Si c’était un sauvetage, je dirai c’est bien un acte de héro d’oser faire l’impossible en tentant de sauver l’être humain dans des conditions impossibles quelles qu’elles soient, car tout acte qui sauve l’être humain du danger de mort me touche et m’impressionne positivement. Mais, dire que c’est une bravoure d’avoir marché les pieds nus sur les braises,pour moi  non,  c’est tenter de se suicider volontairement. Voilà comment j’ai qualifié cet acte que de votre part vous pouvez vous en félicitez.Si vous étiez mon enfant je vous dire plus jamais ça! Est-ce par peur que je conçois cet acte,  est-ce que c’est une prudence de ce qui peut se produire non désiré, je n’en sais rien mais c’est comme ça !

    1. Merci Vedaste Kabandana pour ta réaction. Je la comprends parfaitement! Nous en reparlerons lorsque tu auras lu l’article! Bonne journée!

  3. Après ma lecture sérieuse de votre article, j’ai même vu deux tas de braises brûlées. Je dois vous avouer que même à présent, je n’oserai jamais tenter cette mauvaise expérience.  Heureusement que je ne suis pas de ce temps ancestral ni de la science qui oserait ou qui se rassure que le charbon ne transmet pas la chaleur…

    Quand je vois cette image d’un homme en blanc/noir faire cette expérience, j’ai toujours en tête qu’il se brûle le bas des pieds et qu’il le ressent bien dans ses méninges. Quelles que soient les conditions (ancestrale ou science) j’ai encore cette frousse.

    Quand je vois plus haut de l’image (C’est bien toi?) marchant sur les tas de braises, d’abord je me dis que c’est de la tromperie, peut être que les braises ne brûlent pas, mais en haut justement c’est comme si tout brûle et je me dis:
    Est-ce-que moi raisonnablement je peux oser y mettre mon pieds?

    Et bien non, j’ai encore cette frousse! Jamais je ne pourrai tenter cette folle expérience pour le plaisir de la faire. 

    1. Bonsoir Kabandana,

      Je respecte beaucoup les sentiments que tu éprouves en voyant ces braises, ça peut être effrayant!
      Bonne ou mauvaise expérience, ça dépend de l’angle de vue. De mon point de vue, c’est unique et riche et du tiens, c’est une mauvaise expérience! N’est-ce pas la même chose dans la vie. Ce qui peut être bon pour toi, peut me paraître mauvais pour moi.

      Petite précision, l’homme en blanc et noir, c’est bien moi, mais l’image n’est pas très bonne car c’est l’image d’une vidéo. Après le montage, je la mettrai en ligne.

      Autre précision, le charbon transmet bien la chaleur mais plus lentement que le métal!

      On ne marche pas sur le feu pour juste le plaisir de le faire. Je l’expliquerai dans la vidéo que je prépare! Pour faire un parallélisme avec la vie, il y a des situations que tu n’aurais jamais cru possibles mais tu les a vécu et aujourd’hui, elles te semblent normales. Il y a d’autres situations que tu souhaites mais tu angoisses tellement que tu te dis que tu n’y arriveras jamais.
      Pourtant, tu connais des gens qui l’on fait mais ça te sembles infranchissable!!

      Je respecte et comprends que tu ne peux pas faire ce genre d’expérience! Il ne faut surtout pas l’essayer si ça ne t’inspire pas.

      Par contre dans la vie réelle, existe-t-il des souhaits qui t’inspirent pour lesquelles tu manques de courage et de confiance en toi? Si oui, comment pourrais-tu faire pour trouver les ressources nécessaires (volonté, motivation, aide, moyens,…) pour les réaliser?

      En prenant le temps de répondre à cette question, tes ressources et ton actions seront ton feu à toi;-)
      Bonne soirée

  4. Merci Norbert pour cette article qui est tres complet.
    Moi j’oserai le faire. Tu vois cela me tenterai bien. Par contre aller toucher des animaux style serpentes, rats etc cela me dégoûte!!! et je ne verrais pas l’interet de toutes les façons.
    Par contre, je n’ai pas bien compris le rapport avec la confiance en soi. … On peut etre courageux et au meme temps manquer de confiance, ou non? … En tout cas j’etais comme cela avant. Maintenant, ha ha ha, v´est plus tot au contraire! 😉

    1. Hello Renata,

      Je suis comme toi, les bestioles, non merci!!! Quant au rapport entre le courage et la confiance en soi, tout le travail préparatoire met les personnes en confiance pour marcher sur les braises.

      Pour être courageux dans un domaine, il faut la confiance en soi. Mais la confiance dans un domaine ne l’est pas nécessairement dans un autre.

      Quoi qu’il en soit, ça a un impact certain par après sur l’agissement de la personne qui passe sur les braises. L’expérience est plus parlante qu’un texte 😉 Merci pour ton partage

  5. Génial ton article Norbert. Je viens de le découvrir sur ton blog et je suis entièrement d’accord avec toi sur ce que apporte pour la confiance en soi. J’ai expérimenté cet exercice lors d’un séminaire d’Anthony Robins à Londres il y a 11 ou 12 ans. C’est vraiment une expérience particulière qui permet de comprendre que les blocages sont dans nos têtes. Une bonne partie des limites qu’on se pose ne sont que le fruits de notre esprit et de notre imagination, même si une certaine préparation est nécessaire dans certains cas. J’aborde un peu ce sujet par un angle un peu différent dans un article sur mon blog : http://bonheuretliberte.com/libert-dtre/#more-160 .
    Merci en tout cas pour ce partage.
    Anne-Marie
    bonheuretliberte.com

  6. Félicitations Norbert,

    Se dépasser et oser de tels exploits est importants pour la confiance en soi.
    Dans la vie quotidienne, lorsqu’on se retrouve face à un doute, ça permet d’oser. Oser réaliser certaines choses qui nous effraient. « Si je suis capable de marcher sur le feu, alors, je suis capable de faire….. »

    J’admire vraiment ton courage. J’ai moi-même tenté une expérience où j’ai affronté une de mes peurs et je l’ai filmé. http://www.lili-coaching.com/mental-positif-comment-toujours-progresser/

    Merci de nous avoir fait partager ton expérience

    Excellente journée

    Lili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top