skip to Main Content

5 erreurs classiques d’un manager débutant et comment les éviter

Vous venez d’être nommé manager ?

Tout fier d’avoir de nouvelles responsabilités, et un nouveau galon au passage, on ne vous a pas réellement expliqué en quoi consiste votre nouvelle fonction managériale.

Vous avez certainement déjà lu quelques ouvrages, suivi des formations inscrites au catalogue de l’entreprise pour les nouveaux managers, potassé vos manuels de communication efficace.

Mais entre la théorie et la vie réelle du management d’une équipe composée de vrais êtres humains, et pas de machines, il y a comme un fossé.

En effet, on ne devient pas manager en étudiant le management, même si cela peut aider. On devient manager par l’expérience.

Et c’est normal de faire des erreurs, c’est comme cela que l’on apprend.

L’intention de cet article est de vous faire gagner du temps. En intégrant dès maintenant les erreurs classiques qu’un manager débutant rencontre!

Erreur n°1 : Vouloir tout contrôler

Avant d’être manager, vous étiez peut-être expert dans un domaine particulier. Vous étiez à l’aise, on pouvait vous poser toutes les questions possibles, vous trouviez une réponse. Vous maitrisiez.

A présent manager et devant toutes les nouvelles tâches que l’on vous demande, vous avez l’impression que de nombreuses choses vous échappent.

Pour parer à cette situation, vous tentez de contrôler au maximum les tâches opérationnelles de votre équipe, entraînant au passage une charge de travail considérable pour vous.

Et bien sûr, cela ne marche pas tout le temps, car vous ne pouvez pas tout contrôler.

Le secret pour s’en sortir, c’est d’apprendre à déléguer et avoir confiance dans votre équipe. Et cela passe déjà par changer vos propres perceptions.

Attention, arrêter de tout contrôler ne veut pas dire tout laisser passer. Cela nous amène à la deuxième erreur courante du jeune manager.

Erreur n°2 : Ne pas recadrer

Un manager qui ne sait pas recadrer est vu comme un manager faible par son équipe. Un manager qui recadre tout le temps est considéré comme tyrannique.

Entre les deux, il y a un manager juste.

Il y a un curseur à ajuster en permanence entre poser des limites et laisser de la liberté.

Vous serez en effet évalué par votre hiérarchie sur votre capacité à recadrer à bon escient. Et cela viendra avec l’expérience…

En attendant, pour faciliter le rapport avec votre équipe, prenez l’habitude de poser explicitement les règles dès le début de votre prise de fonction ou d’un nouveau projet. Faites simplement part de ce qui est interdit de faire et de ce qui est permis.

C’est une manière de vous affirmer et de rassurer votre équipe.

Et gardez à l’esprit que vous ne pourrez pas plaire à tout le monde. Recadrer ne fait jamais plaisir, aussi bien pour le manager que pour le membre d’équipe qui est recadré.

Erreur n°3 : Ne pas travailler sur la cohésion d’équipe

via GIPHY

A force d’être concentré sur l’opérationnel à résoudre les problèmes courants inhérents à votre nouvelle fonction de manager, vous oubliez que votre équipe est composée d’humains.

Les personnes ont besoin de créer du lien entre elles et de sentir qu’elles appartiennent à votre équipe.

Négliger l’aspect cohésion d’équipe aura des conséquences fâcheuses rapidement : démotivation, manque de sens, compétition malsaine, pas de communication, etc.

En tant que manager, vous êtes responsable de la cohésion de votre équipe. Voici quelques éléments qui renforcent la cohésion d’équipe :

  • Avoir des réunions régulières d’équipe
  • Partager votre vision
  • Expliciter les règles
  • Demander les attentes et les besoins de votre équipe
  • Fêter les réussites ou les événements importants par des pots ou des sorties hors travail
  • Faire appel à un coach pour animer un séminaire de cohésion d’équipe

Erreur n°4 : Prendre son équipe de haut

Vous avez compris que votre rôle de manager change la relation avec vos anciens collègues. Vous êtes maintenant leur chef.

Vous mettez de la distance… voire tellement de distance que vous leur rappelez de temps à autre que c’est vous le chef maintenant.

Mauvaise stratégie! Cela crée du ressentiment chez vos collaborateurs. Ils vous trouvent arrogant et vous passez finalement pour un chef avec peu d’autorité, puisque vous êtes obligé de rappeler que vous avez du galon pour vous faire respecter.

La solution ? Restez humble avant tout.

Erreur n°5 : Prendre tout à cœur

Le manager est au centre de l’attention et s’expose aux critiques de son équipe. Les reproches viennent avec le costume managérial. C’est livré avec et plus on monte dans la hiérarchie, plus on est critiqué.

Comme on ne peut pas plaire à tout le monde, cela va vite devenir insupportable pour vous si vous prenez tout à cœur.

Il est primordial que vous fassiez la part des choses. Vous êtes par exemple libre d’accepter ou de refuser un feedback. De plus, n’en faites pas une affaire personnelle (second accord toltèque)

Gérer vos émotions est également une compétence clé en tant que manager et une manière efficace de procéder est d’ailleurs de se faire accompagner par un coach.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top